0 item(s) dans votre panier

Pastilles sapin & échinacée - 30 pastilles
Pastilles sapin & échinacée - 30 pastilles


En vente maintenant
Prix: 6,99 $ (CAD)

Acheter maintenant!


Mon courriel

Mon mot de passe


s'enregistrermot de passe oublié ?

Sapin Baumier

Origines

Nos amérindiens, qui connaissaient tous les secrets de la forêt boréale, enseignèrent aux colons français du Canada les vertus de la gomme de sapin, car elle leur était d'une grande nécessité contre la grippe, le scorbut, les coupures et les brûlures. Même les trous dans leur canot d'écorce étaient colmatés par cette gomme précieuse. L'histoire de la Nouvelle-France raconte que sous le régime de l'intendant Talon, les coureurs des bois ou les trappeurs prélevaient la gomme de sapin et en tiraient un revenu d'appoint saisonnier. Elle servait à la confection de chaussures et à la construction de bateaux. Jean-Jacques Fortin, amant passionné des forêts de Baie St-Paul appris de son père, coureur des bois, comment piquer la gomme pendant l'été. Il en devient l'ultime propagateur. (Lien site M. Fortin)

Usage médicinal ancestral

Un traité élémentaire de matière médicinale des Sœurs de charité de la Providence, publié en 1869 en réédité en 1890 à l'imprimerie de la Providence (Montréal), fait mention de la gomme de sapin baumier qui, mélangée à un jaune d'œuf pour simplifier l'administration de la dose, était employée comme vermifuge et pour combattre les coliques ou une constipation opiniâtre. Il faut croire qu'en ce temps-là, la gomme de sapin se révélait presque un médicament officiel. Chose certaine, les Québécois, aidés des Amérindiens, n'auraient pas attendu la commercialisation de la gomme, comme en ont fait foi les nombreux témoignages de nos arrière-grands-parents. Isolés dans leur coin de pays, loin des centres urbains, il leur fallait compter sur des remèdes proches de la nature et dont la réputation s'était transmise par le bouche à oreille; la gomme de sapin ou " térébenthine du Canada " s'avérait extraordinaire comme casse-grippe. Ils le juraient, ou presque…

À présent: Cueillette de la gomme

On ne s'improvise pas piqueur de gomme du jour au lendemain. La tâche exige beaucoup de savoir-faire, de patience et un amour inconditionnel des sapins baumiers, seule variété de son espèce à fournir cette gomme incomparable. Par beau temps, le piqueur monte à l'arbre au moyen d'une échelle artisanale, perce les vésicules de l'écorce à l'aide d'un " picoué ", un genre de petit vase en acier dont le bec dentelé exerce une pression sur la bourse qui laisse écouler un liquide (la gomme) dans le contenant. Le piqueur expérimenté sait qu'il faut perforer uniquement les grosses vésicules afin de ne pas épuiser son hôte, le sapin. Quand le vase en acier est bien rempli, il verse ce trésor jaunâtre dans un grand récipient. Au fil des jours de belle température, le piqueur aura ramassé quelques litres de la sorte.

Cueillette de gomme de sapin

La Gomme de Sapin

La gomme et l'huile de sapin baumier sont utilisées pour diverses fonctions aujourd’hui. En effet, le sapin baumier est toujours reconnu comme un outil naturel présentant d’innombrables qualités.

Tout est naturel !

Après avoir été filtrée, purifiée et analysée, on arrive à l'étape d'encapsulation de la gomme de sapin baumier. Celle-ci doit être chauffée et maintenue à une température constante pour en préserver toutes ses propriétés. De qualité supérieure, la gomme de sapin baumier est produite dans les laboratoires certifiés et approuvés par Santé Canada.

Liens utiles